W-E Wave-ski 24-25 Septmbre 2016

Modérateur : Comité Directeur

Verrouillé
Avatar du membre
Christophe C
WebMaster
Messages : 776
Enregistré le : 27/09/2007 10:05
Contact :

W-E Wave-ski 24-25 Septmbre 2016

Message par Christophe C » 02/10/2016 18:02

Magella a écrit :

Chansac à 7H, c’est le petit matin, mais il y a de la vie, deux groupes de 7 à 77ans s’activent :
un groupe « sortie mer » pour le « grand nord » et un autre « sortie rivière » pour profiter de l’été indien et d’un barbecue, dur dur la vie de kayakiste !
Le groupe mer est le premier à partir : c’est qu’on a de la route ma petite dame, enfin surtout Denis qui se propose comme chauffeur, malgré ce qu’il vient de vivre, les 18 ans d’un de ses enfants.
Cela concrétise la possibilité de devenir grand-père ;-), ce qui fait bien rire le futur Tonton Arnaud.

Arrivée à Cherbourg, Denis est dur d’oreille pour les indications GPS que lui donne Cath, il est déjà dans son rôle de futur Papi et on remarque que le rôle est contagieux lorsqu’il passe le volant à Youenn!
Le club de Cherbourg est immense, on dirait un magasin où chacun pourrait trouver son bonheur.
Pour nous se seront les Wave-ski….même si à un moment un étrange vélo nous tente : il n’a pas de chaîne mais une courroie…comme on venait de Trappes, finalement on l’a pas piqué même s’il n’avait pas d’antivol, c’était trop facile et ça aurait fait cliché.
Pour les wave-ski, personnellement je n’imaginais pas ça ainsi, je voyais plus une planche de surf avec des sangles et c’est plutôt une sorte de planche-baleine à grosses fesses en polystyrène.
Val nous a rejoint avec sa petite famille, au fur et à mesure des sorties en mer, on voit grandir ses enfants.

Direction la plage de Siouville. Le beau temps et le vent sont au rendez-vous.
On commence par le pique-nique sur la plage et on admire ceux qui jouent déjà avec les vagues en surf ou en paddle. Puis on se met en tenue et l’une des nouveautés est déjà de transporter ces drôles d’engins sur le dos malgré le vent.
Val nous explique comment se servir des Waves-ski et c’est parti :
pour le début on ne met pas la sangle des hanches, ni celles des pieds, pour ces derniers on les laisse en appui de chaque côté extérieur du wave, jambes tendues…ce n’est pas facile, mais c’est vrai que lorsqu’on arrive à prendre les vagues c’est un vrai bonheur. Puis ensuite une fois l’assurance arrivée on essaie les sangles…et là le jeu change de niveau et fait boire la tasse à plusieurs d’entre nous. Joël jouera même à l’homme sauvage et finira par arracher la sangle qui ne s’ouvrait pas.
Pour les sangles de pieds ce n’est pas évident non plus, si on les utilise, cela change les appuis par rapport à ceux que nous avons en kayak, et il faut réapprendre à s’équilibrer dans cette nouvelle configuration, pas facile.
Flo et Cath ont droit à un handicap en plus, leurs pieds n’arrivent pas à toucher les sangles ! Puis les deux clubs que connait Val nous rejoignent en wave-ski ou kayak de rivière ou free-style et le jeu reprend.

On aura passé une superbe première journée, plutôt fatigante mais amusante et réconfortés par les chouquettes qu’Alex et Noé nous distribuent.
On part ensuite à la recherche du camping, Val et Aurélie nous font découvrir les routes de campagne son herbe verdoyante normande, ses hortensias, ses mûres puis ses chemins de campagne… et ses impasses de campagne…le GPS semble aussi KO que nous. On arrive au camping, mais personne pour nous accueillir, nous n’aurons pas la salle commune ce soir et cela génèrera tout un débat sur les fonctionnaires et attention sujet sensible avec Cath.
Youenn est notre curiosité du soir, il tient à ne s’abreuver que de Coca-cola Zéro…il est parti pour retrouver son tour de taille de jeune homme…
enfin bon, il parait que de toute façon, d’habitude sur les sorties, ce serait Sylvaine qui finissait les stocks de boissons en tout genre…Pour la soirée nous aurons aussi Noé qui nous fait un « Pestacle » d’otarie et Alex qui comme un écureuil se fait des cachettes de biscuits apéros qu’on ne retrouvera qu’au pliage des tentes ! On terminera la soirée avec une délicieuse mousse au chocolat d’Aurélie qui nous dit qu’auparavant au club, c’était un rituel…on apprécie le souvenir ;-).
Pour certains se fut une bonne nuit pour d’autre, le vent soufflait fort, les vagues derrière la dune claquaient et heureusement la pluie Normande et venue nous bercer.

Le lendemain Manu était content de l’orientation de sa tente, pas pris une seule goutte d’eau, Elodie a passé son niveau « tente verte » pour le pliage de la 2’’, Kinder sera fier d’elle et Cath et Flo ont eu des fuites !
Pour ce dimanche matin, l’étrange dame fonctionnaire du camping donne signe de vie…mais les signes semblent faibles et à 10H on doit tout libérer par ce qu’elle part… Nouvelle discussion sur les fonctionnaires ;-).
Pour la nouvelle séance de Wave-ski, direction la plage de Sciotot. Il y a déjà pleins de Kit-surfs, mais peu de surfs.
Les vagues sont là mais avec une périodicité courte. On s’amuse quand même comme des fous malgré les bobos de la veille. A la fin, on laisse les waves de côté et c’est partie pour jouer directement dans les vagues, on se croirait en vacances d’été.
Puis pique-nique et repérage des lieux par Youenn : le coin est sympa pour un futur bivouac, une idée de sortie prend forme.
Puis c’est le départ, on a rendu les waves à Cherbourg, reprit la route et j’ai osé demander dans combien de temps on arrivait à la pause, cela a généré de tels bouchons qu’on est sorti à Mantes pour prendre les petites routes.

Ce fut un superbe week-end avec pleins d’anecdotes dont les « brèves de sortie et brèves de camions » :
- Pour le gainage, ce qu’il faut c’est une combi trop petite
- Youenn dort dans son tarpé
- Les pauvres cacahouètes sont enfermées dans leur sachet et nous sommes les libérateurs de cacahouètes
- Je t’ai déjà dit que je l’ai pas pris, t’es sourde ou quoi, tu fais partie de la bandes des vieux de devant (alias les futurs papis ;-))
- Ca me stresse les personnes ordonnées, ça me donne envie de m’arracher les doigts
- J’ai fait trop de découchages
- Le carpodrome d’Arnaud
- Les bananes se mangent pas l’autre extrémité
- Bucolique, bizarre comme mot c’est « bu » et « colique »
- Quand je fais Maurepas-Rambouillet ça fait 10km et quand je fais Rambouillet-Maurepas c’est aussi 10km
- Le Rambouillet-Montparnasse c’est un petit gris et on l’a vendu aux Russes
- Le chat tu fais passer la tête en premier tout passe, Flo c’est les fesses
- Il est beau, il est musclé et il me fait du bien…mon kiné et il habite par là. Réponse de Youenn : je croyais que j’étais le seul beau gosse du quartier

Les photos :
https://goo.gl/photos/4UHrk6aBskpHnd4U6

Verrouillé

Qui est en ligne

Pagayeurs parcourant ce forum : Aucun adhérent(e) enregistré(e) et 1 invité