St Malo en KMer, 16/17 juin

Modérateur : Comité Directeur

Verrouillé
Avatar du membre
Christophe C
WebMaster
Messages : 776
Enregistré le : 27/09/2007 10:05
Contact :

St Malo en KMer, 16/17 juin

Message par Christophe C » 20/06/2018 11:50

Pour cette sortie en tout petit comité nous avons, comme prévu, adapté le programme « aux envies et niveaux » en allant à la rencontre du mascaret de la Sélune.
La Normandie donc, pas la Bretagne…

Nous arrivons sur site dans la nuit et partons à la lueur des frontales à la recherche d’un point de mise à l’eau et d’un coin bivouac.
Nous constatons :
- que de nuit, un troupeau de vache c’est impressionnant. 
- que de nuit le Mont St Michel ressemble à un château Disney (le côté « m’as-tu vu » des normands sans doute)
- que la mise à l’eau n’est plus possible sans portage à La Roche Torin. Le Guè de l’Epine est par contre parfait pour la mise à l’eau, le bivouac et le parking.

Nous visons une mise à l’eau à 8h00, nous y sommes à 7h15… et pourtant Christophe H n’est pas avec nous !
Nav tranquille vers la pointe du Grouin Sud, le niveau d’eau est parfois très, très bas.
Attente de la vague, nous cherchons à la voir, à l’entendre, il y a une petit côté « Brice de Nice » dans cette histoire… attendre une vague dans 20 cm d’eau entre deux bancs de sable…
9h00 nous partons en surf, au milieu de kayaks, surf et SUP.
15 minutes de surf avant de s’échouer sur un banc de sable scélérat :oops 45 minutes ensuite à pagayer fort pour tenter de rattraper l’onde jusqu’à Pontaubault.
L’expérience est intéressante mais frustrante, nous décidons donc de tenter notre chance à nouveau sur la marée du soir.

Intermède apéro, repas, sieste, ballade, apéro, repas.
Il est à noter que nous avons intégré, sans contrainte et sans concertation, des légumes à nos repas… et pourtant Sylvaine n’est pas avec nous !

Nouvelle mise à l’eau vers 19h00.
Nav tranquille vers la pointe du Grouin Sud mais cette fois nous allons plus "au large".
En attendant la vague nous peaufinons la stratégie de placement pour négocier au mieux les bancs de sable, les virages et les autres protagonistes.
21h00 nous partons en surf pendant plus de 40 minutes :party: pour atteindre le Gué de l’épine avec les bras douloureux.
L’expérience est savoureuse, autant pour le surf que pour la gestion de la trajectoire imposée par le parcours sinueux et peu profond.
Sortie de l’eau vers 22h00 pour un nouvel intermède apéro repas apéro.




Youenn a écrit : Dimanche, nous préférons rester sur la super expérience du samedi soir et partons vers Carolle (la ville) pour découvrir les falaise de Champeaux.
La mer semble humide, nous partons donc à pieds vers les falaises, blasés que nous sommes… :boulai

L’expérience vaut le coup, alors, en résumé, pour les suivants :
- Il est intéressant de prévoir au moins deux marées pour pouvoir en profiter.
- Une petite expérience de surf de plage est nécessaire.
- La mise à l’eau au gué de l’épine est parfaite.
- Il faut « monter » un peu plus haut que la pointe du Grouin Sud (en restant dans le lit de la Sélune hein)
- Sur des coef de 100 et 98 la vague est suffisante pour s'amuser.
- Selon les locaux rencontrés, au-dessus de 100, il y a beaucoup de monde. Et pourtant il n’y a pas grand place.
- La vague est arrivée devant la pointe du Grouin Sud 1h environ avant la PM de Granville.
- Dans la Sélune la hauteur d’eau est maximale… aux environs de la PM de Granville. Si si cela mérite d’être précisé, vous verrez...
- Dans la Sélune le courant ne s’inverse « que » pendant le passage du Mascaret. Pareil, nous y avons longtemps réfléchi.
- Dans la Sélune la hauteur d’eau est minimale… ben ça nous ne savons pas trop.

Les photos prises par Armel lors de la nav du soir vers " le large"
https://www.flickr.com/gp/135275976@N07/fdq83w

Verrouillé

Qui est en ligne

Pagayeurs parcourant ce forum : Aucun adhérent(e) enregistré(e) et 1 invité