Week-end Chalaux 6/7 juillet 2013

Modérateur : Comité Directeur

Verrouillé
Avatar du membre
Christophe C
WebMaster
Messages : 776
Enregistré le : 27/09/2007 10:05
Contact :

Week-end Chalaux 6/7 juillet 2013

Message par Christophe C » 15/07/2013 9:26

http://www.youtube.com/watch?v=YY8PN5jzqPs" onclick="window.open(this.href);return false;

Adrien a écrit:

A 18h30 nous nous sommes rassemblés au local afin de préparer le matériel nécessaire au week-end. Tandis que les kayakistes choisissaient leurs affaires, Pascal préparait soigneusement la malle afin d’être sûr de n’avoir rien oublié. Une fois le camion rempli nous avons enfin pu partir vers le Chalaux. Il était environs 20H.

Dans la voiture on apprit que Typhanie pensait pouvoir profiter de douches et de toilettes lors du week-end. Elle n’avait en effet pas vu (ou pas compris) que l’on allait faire un camping sauvage. Plus tard après la pause dîner Pascal envoya un message contenant ces termes : « je crois qu’on a un problème ». Il s’était en effet rendu compte dans son sommeil qu’il avait oublié les assiettes ce qui le réveilla et le lança dans un fou rire, au grand désarroi de ses voisins. Arrivé au Chalaux il expliqua officiellement son oubli mais se justifia en répliquant qu’après tout : « on avait dit camping sauvage oui ou non ? ». Kévin aidé par Adrien essaya alors de faire du feu. Mais l’absence de brindille sèche et de combustible de départ efficace (le papier journal étant remplacé par du carton ne brûlant pas), ils eurent beaucoup de mal à allumer le feu et furent les cibles des critiques des glandeurs se trouvant autour tant que celui-ci n’était pas allumé. Critiques dont se vengea Kévin à l’aide d’un « aller tous vous faire ******* » triomphal. Ils purent alors boire tranquillement leurs bières autour du feu tandis que ceux qui ne buvaient pas allaient tranquillement se coucher.

Le lendemain le réveil fut dur, notamment pour ceux qui avaient veillé jusqu’à tard le soir. Un petit déjeuner tardif en réveilla cependant la plupart. Lors de ce premier repas on se rendit compte que Pascal n’avait pas oublié que les assiettes mais aussi les couteaux ainsi que le produit vaisselle préparé avec tant d’attention par Florence. Mais bon : « on avait dit camping sauvage oui ou non ? ». Après ce bon petit déjeuner nous avons donc fait la première descente du week-end. Tout ce passa sans accroche jusqu’à la piscine à bulle où Camille dessala. La chute suivante la vit encore se retourner mais cette fois elle esquimauta. Chose que Pascal tenta aussi mais il fut repoussé à l’eau par Christophe qui tentait de l’aider. La dernière chute ne vit dessaler qu’Adrien et la première descente se termina tranquillement, le groupe des jeunes continuant de jouer avec l’outil pédagogique rebondissant.

Lors de l’après-midi une autre descente fut proposée. Tous la firent sauf Florence, Pascal et Adrien qui restèrent vers le haut de la rivière pour s’entrainer et Tiphanie qui suivit le groupe qui descendait depuis la berge. Pascal avait en effet voulu prendre le canoë pour la descente mais avait dessalé dans les 15 premiers mètres ce qui lui montra qu’il manquait d’un peu d’entraînement. Une fois que le niveau d’eau eu baissé ils remontèrent tranquillement la rivière à pieds. De leur côté le groupe qui descendait ne connut par d’incident notable hormis la perte de l’outil pédagogique rebondissant par Stéphane et Ludo. Le soir le barbecue fut allumé par Kévin et Adrien sans difficulté et Stéphane et Ludo s’occupèrent de faire cuire le poulet tandis que Pascal préparait le couscous. Après le repas on fit griller des chamalows sur le feu. Un certains Axel nous fut présenté en l’honneur de ses 23 ans qu’il fêtait ce soir-là. Après cela certains kayakistes burent en l’honneur de camille qui avait obtenu son BAC.

Le Lendemain on se leva plus tôt afin de pouvoir faire 2 descentes dans la matinée. Cette fois on ne divisa pas le groupe en 2 mais on y alla tous d’un coup tiré par Stéphane qui tentait de nous faire accélérer. Christophe avait mal dormi il dessala plusieurs fois ce qui le décida à passer les rapides à pieds et à retourner sur la rivière seulement pour les passages simples. Didier dessala un peu avant la piscine à bulle et Adrien un peu avant la dernière chute. Après la première descente six kayakistes eurent le courage d’en refaire une autre tandis que les autres retournaient au lieu de camps pour ranger leurs affaires et cuisiner le déjeuner. Après cela le camion fut chargé et la remorque fut faite afin que nous puissions rentrer. Un arrêt au village de Carray les tombes fut fait afin de manger la traditionnelle gaufre. Adrien et Didier eurent la chance d’échapper à la gaufre à la chantilly dans la figure grâce à l’inattention des plus jeunes et à la pitié des plus âgés. Le voyage se déroula sans problème jusqu’à l’autoroute où se trouvait un énorme bouchon. Pour en sortir Stéphane pris un chemin détourner mais se perdit dedans. De retour sur l’autoroute Florence vit que la voiture était passée sur la file du milieu et se proposa de les rattraper pour leur parler. Au dernier moment elle fut prise d’une étincelle de génie et se précipita sur sa bouteille pour arroser ceux dans la voiture. Malheureusement pour le même esprit diabolique avait traversé Pascal et il nous attendait lui aussi avec sa bouteille à, l’aide de laquelle il nous arrosa gracieusement. Florence fut très touchée mais les jumelles qui jouaient derrière la fenêtre ouverte et qui n’avaient pas fait attention furent elle aussi trempée. Elles réclamaient vengeance mais la voiture sentant l’esprit de revanche qui les animait s’enfuient rapidement. La fin du voyage se déroula sans problème. À l’arrivée une petite bataille d’eau se déclencha mais ne s’étendit pas trop notamment grâce à l’interdiction d’utilisé le jet d’eau. Finalement les esprits se calmèrent et les affaires furent rangées et rincées. Après cela Tiphanie nous montra ses magnifiques talents de footballeuse.

Verrouillé

Qui est en ligne

Pagayeurs parcourant ce forum : Aucun adhérent(e) enregistré(e) et 2 invités