Chelles Bassin slalom Iles Mortes Dimanche 22 Novembre

Modérateur : Comité Directeur

Verrouillé
Avatar du membre
Christophe C
WebMaster
Messages : 776
Enregistré le : 27/09/2007 10:05
Contact :

Chelles Bassin slalom Iles Mortes Dimanche 22 Novembre

Message par Christophe C » 27/11/2015 19:22

David a écrit :

Dimanche 22/11/2015.
Journal de bord d’un débutant en kayak.
Sortie numéro 2 : bassin régional de slalom des iles mortes. La marne avec un peu de courant et des portes de slalom.
Les participants :
1 - Christophe C (R1,M1)
2 – Theo
3 - Flo (M3)
4 – Manu
5 – David
6 – Bruno D
7 – Olivier
8 - Sylvaine
Autonomes :
1 - Christophe H
2 - Thierry
Le rendez-vous est donné à 12h00 à Chanzac.
Tout le monde choisi son équipement (kayak, sa pagaye, son casque et sa jupe).
La remorque et la camionnette sont chargées. Et la première « private joke » entre ancien : « Tout le monde à sa jupe ? »
Comprendra qui peut. J’entends un couple parler de jupe pas qui n’était pas à la bonne taille et puis le même couple qui se Chamaille pour savoir qui avait oublié sa jupe une fois précédente.

Après vérification que rien n’a été oublié on prend la route. Trajet d’une heure trente sans problème si on fait abstraction de la discussion de le Flo et Sylvaine sur les tarifs d’inscription au club et des tarifs des sorties.
On arrive à bon port. On sort de la camionnette et là il faut s’habiller et bien sûr il fait 5°, ça caille ! Je me mets à observer autour de moi et vois tous les anciens empiler les couches de vêtements. Moi avec ma combi néoprène, mon haut Licra et mon k-way je me dis que l’après-midi vas être long très long.

Une fois que tout le monde a déjeuné et soit prêt à affronter la Marne, je découvre qu’il ne faut pas avoir d’amour propre et ne pas avoir peur du ridicule quand on pratique le kayak. Je m’explique :
- Une fois les kayaks au bord de l’eau et tout le monde équipé (casque, jupe, gilet de sauvetage plus la tenue du kayakiste qui doit affronter le froid et l’eau) Il faut comme tout sport s’échauffer. Et là on se met à courir au milieu des promeneurs qui sont venus profiter des bords de Marne et là je vois leurs rictus ce former quand une file indienne de 10 personnes en tenue de kayak les croisent en courant……

L’échauffement fini j’entends les mots que je redoute le plus depuis ma première sortie. « Vous allez voir on va bien s’amuser !» A traduire dans la langue du kayakiste débutant « vous allez en baver et surtout on espère qu’au moins un débutant prendra le bouillon ».

Une fois dans le kayak départ pour le parcourt de slalom et le tout en contre-courant. Ma dernière expérience de remontée de courant date d’il y a 3 semaines sur l’Epte et j’en garde pas un super souvenir. Mais bon j’écoute les conseils des moniteurs, que je m’empresse de faire et d’oublier aussitôt, dès que la panique me gagne quand ce c… de kayak commence encore à en faire qu’à sa tête.

Arrivé au pied du slalom, Il faut faire des groupes homogènes Flo propose de séparer les couples et les familles. Là, on entend la protestation de notre couple d’inséparable puis du fiston et de son papa. Flo reste sur sa ligne de conduite. Une fois les groupes de fait, on part direction les portes du slalom.

Sur le parcourt, Flo commence à donner le programme de l’après- midi (backs, des reprises, des stops, et travailler la gite). Et de rajouter on va bien s’amuser (cf traduction plus haut)….. Et moi je dis que je vais en ch… et je risque fort de prendre le bouillon.

Les premiers backs se passent comme prévu c’est-à-dire dans la force et la panique. Puis montée en confiance et là c’est le drame…. David par en back panique et fini la tête sous l’eau.

Après avoir déjupé, m’être extirpé du kayak et avoir remis le kayak dans le bon sens, Flo arrive sur son fidèle destrier pour me remorquer.

Les autres groupes font leur exercice de back, de reprise et de stops sans problème.

Dernier petit jeu de que Flo nous propose le « bisou caillou ». Le principe et de se poser sur un caillou au milieu de la Marne et de ci accrocher pour marquer un arrêt et repartir. La manœuvre semble simple mais risqué. Tout c’est finalement bien passé.

A 16h20 transi de froid je demande s’il y a moyen de rentrer. Résultat on réunit les 3 groupes pour en former 2. Un qui reste (7 personnes) et un qui rentre (3 personne).

Sur les coups de 17h00 tout le monde est sorti de l’eau. Les températures commencent à chuter. Et là on découvre les joies du kayak en hiver…. Se changer dans le froid mais avec comme réconfort à la clef une bonne tisane, chocolat chaud (au rhum) et du bon pain d’épices.

On refait la remorque on range tout le matos et on décolle vers 17h20.

Le retour se passe comme un dimanche soir en région parisienne, c’est-à-dire bouchon et bouchon et zut après une heure de route-bouchon une personne du groupe se trouve pris d’une envie pressante en pleine autoroute…… heureusement nous somme proche de la sortie de Fresne. On sort de l’autoroute, arrive au premier feu rouge et même pas le temps de dire ouf que la porte s’ouvre une et personne sort en courant vers la délivrance et pendant ce temps nous nous faisons légèrement klaxonner.

La suite du trajet se passe bien. Arrivé à Chanzac vers 18h45. On range les kayaks et le reste du matériel. Puis retour à la maison pour une bonne douche bien chaude !

Merci à tout le monde pour cette fort agréable sortie. :P :P :P

Verrouillé

Qui est en ligne

Pagayeurs parcourant ce forum : Aucun adhérent(e) enregistré(e) et 1 invité