ISLE DE LA SERRE -11 au 14 juillet 2020

Modérateur : Comité Directeur

Verrouillé
Avatar du membre
Christophe C
WebMaster
Messages : 776
Enregistré le : 27/09/2007 10:05
Contact :

ISLE DE LA SERRE -11 au 14 juillet 2020

Message par Christophe C » 17/07/2020 7:36

Samedi 11 : La remorque est préparée depuis la veille et tout le monde part de chez soi en direction de l’Isle de la Serre, la fameuse ile tant vantée par Stéphane qui lui a laissé de si bons souvenirs. Avec What’s App, tout le monde semble être parti et il n’y a plus qu’à fleurter avec les bouchons.
Arrivée pour tous entre 11H30 et 12H. Trappes arrive en force. 23 en tout dont 8 jeunes. Nous ne sommes pas les seuls Franciliens puisque JKP est là. Comme quoi le site est connu, blotti entre le canal du Rhône en haut et le vrai Rhône un peu plus bas. Entre les deux, une rivière artificielle de 600 m avec seuil, train de vagues, rochers qui permettent d’enchainer les stops et les bacs, et au milieu le camping.
Tout est rapidement monté. Et maintenant, place au sport. Les créneaux sont réservés à raison 1H30 et un peu plus par demi-journée. Ce sera kayak, hot-dog, hydro speed sans limite sauf musculaire. Le Jackson tâte enfin l’eau. Initiation à la rivière pour Raphaëlle, Lyess, Anis, Nathalie et Ahmed. Premiers bain aussi, tout le monde y a droit mais l’eau est chaude.
Le créneau est bien rempli. Elise est la patronne de l’hydro speed, Quentin et Ludo font découvrir le hot dog aux néophytes. Tout cela sous l’œil de Stéphane. Ludo nous fera une frayeur car coincé entre un rocher et un raft. Le genou n’a pas aimé. Tout cela nous rappelle que le kayak est un sport dynamique et que sur l’eau, nous ne sommes pas seul.
Les 2 heures s’achèvent, courtes et intenses pour le 1er jour mais qui paraitront longues en fin de semaine.
Arnaud prépare déjà le repas. Dès le 1er jour, les nouveaux constatent que la machine est rodée. Rien ne manque, n’y ne traine. Nous constatons qu’il n’y a pas que les poloïstes qui consomment.
A chacun son style :
Pascal ne quitte plus son lycra. Tel père, tel fils. Matthias a aussi adopté le lycra



Tareq : l’homme hyper connectée, autonome en énergie grâce à ses panneaux solaires et outils assortis. Le nouveau kayakiste is born.

Le lendemain : Stéphane est déjà en route pour la boulangerie et les plus courageux sortent des tentes, tous modèles. De la familiale à la tente 2 sec, classique 1,2,3 personnes. Désolé Christophe, personne ne dort sous un tarp.

C’est reparti pour une séance : Les jeunes se sont trouvés. Les plus expérimentés font découvrir aux novices.
Stéphan est le ‘’Boss ‘’du Jackson. Nathalie et d’autres en profiteront
Quentin le plus apprécié par nos jeunes parmi des pilotes des hot dog
Stéphane retrouve ses habitudes de moniteur rivière. Christophe et Georges essayent de maitriser la lettre à la poste avec une rivière plus ou moins intégrale pour le lendemain.
L’hydro speed convient tout de suite à certains. Ils trouveront la ‘’Wave ‘’, eux. Pour d’autres, ce sera pénétration dans l’eau, rotation, expulsion, explosion en 1 sec 3 dixième. Les 2 séances sont avalées et la journée est emballée. Le repas du soir est attendu voire désiré. La veillée sera plus longue. Stéphan nous fera une critique musicale en règle. Philippe MANŒUVRE sort de ce corps. Il le fera, mais vers minuit.

Les activités s’enchainent désormais, chacun y trouve son compte et sa renommée.
Tareq devient le Poséidon du Rhône et Caroline se voient en sirène
Matthias, testeur d’expulsion, éjection, et autres figures associées toutes embarcations confondues.
Alexis, Matthéo, Quentin nous démontrent discrètement mais efficacement leur style sur la vague. Maitrise dans les 2 dimensions et bientôt 3
Ahmed, Anis et Lyes goutent à tout et apprécient beaucoup même si ils ne finissent pas toujours le parcours. Mais les poissons sont aussi à découvrir.
Ludo se soigne par les repas et finira quand même par faire une radio pour constater qu’il n’y a pas de casse. Ta journée de pilote de hot dog a été appréciée par les néophytes.
Arnaud, Muli cartes, organisateur, intendant, comptable et reporter / photographe entre les séances.
Stéphane, moniteur d’hydro speed et autres qui fait découvrir l’avion à Raphaëlle et Hélèna alors que d’autres ( par respect de leur opiniâtreté , nous tairons les noms ) atterrissent avec difficulté. Chef d’orchestre discret comme d’habitude mais partout à la fois. Dirige, improvise parfois mais maitrise tout le temps.
Raphaëlle et Hélèna se préparent au JO de Paris. Elles cherchent leur discipline. Hydro speed ou Hot dog biplace.

Pascal retrouve ses marques rapidement et en fait profiter d’autres. Merci encore.
Emilie, maman kayakiste. Un œil sur ses ouailles et une main sur la pagaie.
Elise, AMFPC mais un potentiel pédagogique énorme ;
Stéphan : Multi disciplinaires qui nous démontre que le kayak ne s’apprend pas par correspondance ni sur Internet. Free style, Jackson et sauvetage de hot dog cravaté sont une partie de ces compétences.


Nathalie qui passe du statut d’enseignante à élève avec plaisir et sans modération.
Ahmed, plus à l’aise avec le bouzouqui qu’avec un kayak mais le plaisir est toujours là.

Les moments de convivialité se succèdent tant sur l’eau, qu’autour de la table.
Visite de Pierrot et son épouse. Les graines qu’ils ont plantées ont bien prises. Merci à toi et tes ex acolytes pour cet héritage. Les jeunes poloïstes aussi à l’aise avec une bière, une pagaie qu’avec le barbecue. Tout sera cuit à point et à temps.
En parlant de barbecue, ‘’ quelqu’un ‘’ dira, il manque une palette, un pneu et Marco serait heureux….
On évoquera Christian notre trésorier efficace et rigoureux.

Nous découvrirons la spécialité des HENRION. La cravate de hot dog. Impeccable, bien enroulée autour du rocher. Il aura fallu, le courage de Quentin et d’Elise, les conseils de Stéphan et 7 paires de bras pour régler la chose. Tout cela sous le zoom de Tareq. Comme exemple, il faut l’envoyer à la fédé.

Les cieux étoilés en sortie de douche. Spécialité de l’Isle de la Serre, la douche de minuit.

Les ch’timis du club d’Armentières, nos voisins, nous ont gratifiés chaque soir de leur feu de camp.

Le séjour s’achève le 14 juillet à midi sous un feu d’artifice de sourires, douleurs musculaires, bobos, fatigues, souvenirs et au revoir.

Merci à tous et toutes pour votre bonne humeur, plus particulièrement à Stéphane de nous avoir fait découvrir ce site formidable et Arnaud pour ses qualités d’intendant qui ont permis d’apprécier ce séjour.

Verrouillé

Qui est en ligne

Pagayeurs parcourant ce forum : Aucun adhérent(e) enregistré(e) et 2 invités